BangBang : bangbangblog.com

Quoi d'autre?

17e édition des Francouvertes — Soir 1

M. Robin
19 février 2013

J’aime bien les Francouvertes surtout depuis l’année dernière où MC Phylis et moi ont pu y faire nos affaires. Pour les participants, il y a deux vraiment gros avantages à y participer. D’abord, ayant joué un peu partout et le plus souvent dans des bars, je sais que c’est vraiment plaisant pour l’artiste de jouer dans une vraie salle de spectacle. Surtout en début de carrière, c’est un gros plus. Ensuite, avoir les commentaires spécifiques de chacun des spectateurs est vraiment intéressant. La vision de comment on est perçu est souvent différente de celle qu’on donne et c’est donc une chance incroyable d’avoir de vrais commentaires non filtrés par l’amitié ou par d’autres conditions sociales.


Cellos on fire

Drôle d’idée de commencer ce premier soir des Francouvertes plutôt hiphop par un groupe métal. Quelqu’un m’a dit que c’était l’oeuvre du hasard. Le hasard est ingrat pour eux. Encore que l’avoir « à la dure » avec un public vraiment pas gagné d’avance comme ça, est peut-être dans un certain sens une chance plus fidèle au monde réel. Honnêtement, comme ce n’est pas vraiment mon style, je ne peux pas dire que j’ai été ébloui. Ce n’est pas par faute de présence scénique ou d’interactions avec le public. Je pense qu’ils ont donné un bon spectacle, ce n’est juste pas ma tasse de thé.

D-Track

J’aime bien D-Track depuis l’album avec Kalibre avec la pièce Pimp ton vélo. J’ai aussi bien aimé sa performance à End of the Weak. Je m’attendais à quelque chose comme ce spectacle comme je sais qu’il performe souvent avec des musiciens. Il était accompagné d’un batteur, d’un claviériste et d’un bassiste électronique (selon la description, mais vraiment un musicien avec un échantillonneur du type de ce que j’utilise en spectacle avec seulement des sons de basse dedans). D-Track avait lui-même un petit synthétiseur. Il était solide avec l’interaction avec le public et sa performance vocale. En fait, la critique que j’aurai est plus au niveau du « band ». Ce n’est pas qu’ils n’étaient pas bons, mais plutôt qu’ils étaient un peu trop corrects. Je veux dire par là, que tant qu’à avoir une machine cool comme celle qu’il avait, le « bassiste » aurait pu faire un peu plus. Et puis ce petit synthétiseur peut surement sortir des sons assez spéciaux aussi…

Dead Obies

Ce n’est pas un secret que les Dead Obies sont pour moi un des meilleurs groupes de rap  québécois à voir sur scène. Seulement leur présence scénique très préparée fait toute la différence. Peut-être que c’est cette préparation qui permet à ces 6 artistes d’arriver sur scène si confiants. Il faut dire que c’est rare dans la musique québécoise (pas juste dans leur style) que des musiciens dits « débutants » ne donnent pas l’impression de s’excuser d’être là. Clairement, les 5 rappeurs du groupe ne s’excusent pas en sautant partout pour nous en mettre plein la vue.

Voilà. C’était un bon départ pour cette première soirée de la 17e édition des Francouvertes. Le palmarès du concours est Dead Obies, Cellos On Fire et D-track en dernier, mais personne n’a mal fait dans la soirée.

Pas encore de commentaire.

Quoi d'autre?

M. Robin

Plein de chose!

À propos

Articles Récents

2 mars 2013

Koriass et Orelsan : prise 2

19 février 2013

17e édition des Francouvertes — Soir 1

14 janvier 2013

Wordup! Battles 11

25 décembre 2012

FTL

18 novembre 2012

L’agression de Death Grips

12 novembre 2012

Chilly Gonzales à QC ou Y U NO PIANO?

RUBRIQUES